Comités et soutiens

RÉDACTION EN CHEF

COMITÉ DE RÉDACTION

COMITÉ SCIENTIFIQUE

SOUTIENS


Mentions légales

Rédaction en chef

Jérôme David est professeur de littérature française et de didactique de la littérature à l’Université de Genève, co-directeur du Bodmer Lab et responsable de la collection «Theoria Incognita» aux éditions Ithaque. Il est notamment l’auteur de Balzac, une éthique de la description, de L’implication de texte. Essais de didactique de la littérature et de Spectres de Goethe. Les métamorphoses de la littérature mondiale 1.

Mathias Ecoeur est assistant de recherche, administrateur du Bodmer Lab, à l'Université de Genève. Il achève actuellement une thèse intitulée Changer la langue / Changer le monde. Pratiques critiques et transmission en France, 1960-1980: autour du cas-Barthes. Il a publié notamment «Des "patrimoines littéraires" aux "patrimoines transmis": l’exemplarité, critère didactique de choix de texte  », «"parce que cela passe dans mes doigts": Barthes et la figure de l’amateur» et «Barthes alchimiste» 2.

Chloé Gabathuler est professeure en didactique à la Haute École Pédagogique du Valais (HEP-VS) et collaboratrice scientifique à l'Université de Genève pour une Constellation du Bodmer Lab consacrée à l'enseignement de la littérature. Ses recherches portent principalement sur les modalités de réception des œuvres littéraires à l’école. Elle est l'auteure d'un ouvrage intitulé Apprécier la littérature. La relation esthétique dans l’enseignement de la lecture de textes littéraires 3.

Comité de rédaction

Raphaël Baroni est professeur associé à l’École de français langue étrangère de l’Université de Lausanne. Son domaine de recherche est la théorie du récit et la didactique du français. Il est l’auteur de La Tension narrative, de L’Oeuvre du temps et de Les Rouages de l’intrigue. Il a récemment coédité deux numéros de revue, «Les passions en littérature. De la théorie à l’enseignement» et «Polyphonies: voix et valeurs du discours littéraire» 4.

Chiara Bemporad est professeure formatrice de français langues étrangères et secondes à la HEP Vaud. Ses activités de recherche et de formation touchent à la didactique de la littérature en français langue étrangère et au plurilinguisme. Elle est auteure de nombreux articles et co-éditrice de deux numéros de revue au sujet de la lecture littéraire et l’appropriation des langues étrangère. Son ouvrage Plurilinguisme et lecture littéraire. Une approche biographique pour la recherche et l’enseignement paraîtra chez Peter Lang en 2018 5.

Sébastien Graber est enseignant de français au Collège de Genève et doctorant à l'Université de Genève. Ses domaines de recherche portent sur l'enseignement de la littérature et sur les rapports entre philosophie et littérature. Il prépare une thèse sur les valeurs dans la poésie de Francis Ponge. 

Raphaël Micheli est enseignant de français au Gymnase de Burier. Il est aussi chargé d’enseignement en sciences du langage et de la communication à l’Université de Neuchâtel. Il collabore par ailleurs avec la HEP Vaud dans le cadre de projets relatifs à la didactique de l’argumentation au niveau secondaire postobligatoire. Il est l’auteur de L’émotion argumentée. L’abolition de la peine de mort dans le débat parlementaire français et de Les émotions dans les discours 6.

Anne-Frédérique Schläpfer est assistante-doctorante en littérature française à l’Université de Genève. Ses recherches et la thèse qu'elle prépare portent sur les approches transnationales de la littérature et sur la littérature de Suisse romande. Elle a notamment publié avec Jérôme David «La patrimonialisation scolaire de la "littérature romande" (1980-2010)» et codirigé plusieurs ouvrages, dont un volume de la revue Compar(a)ison intitulé «Échelles critiques. Le défi transnational des études littéraires» 7.

Gaspard Turin est maître assistant à l’Université de Lausanne, où il enseigne la littérature à des degrés divers. Ses recherches portent sur un corpus littéraire et culturel contemporain. Il a publié en 2017 Poétique et usages de la liste littéraire. Le Clézio, Modiano, Perec aux éditions Droz. Il a codirigé un volume portant sur les thématiques familiales dans la littérature contemporaine française. Il est l’auteur de nombreux articles, notamment sur Pascal Quignard, Michel Houellebecq, Eric Chevillard ou encore Georges Perec.8.

Comité scientifique

Noël Cordonier est professeur honoraire à la HEP Vaud. Il est l’auteur de nombreux articles dont «Pour une didactique interculturelle en langue française, indépendante des notions de francophonie, d’identité et peut-être même de littérature»; «Extension du domaine de la littérature, de son étude à l’Université à son enseignement à l’École»; «Les corpus académiques de littérature mesurées à leur usage dans les formations d’enseignants et dans l’enseignement secondaire: d’un cas local et suisse à des perspectives générales et francophones». Il a récemment codirigé Enseigner la littérature au début du XXIe siècle: enjeux, pratiques, formation 9.

Bertrand Daunay est professeur à l’Université Charles de Gaulles, Lille 3, au sein de la Faculté des sciences de l’éducation, et membre de Théodile-CIREL. Il a publié notamment: La paraphrase dans l’enseignement du français et, avec Daniel Bart, Les blagues à PISA. Le discours sur l'école d'une institution internationale. Parmi ses articles, citons: «Le sujet lecteur: une question pour la didactique du français»; «État des recherches en didactique de la littérature: note de synthèse»10.

Nathalie Denizot est maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise, Faculté des sciences de l’éducation. Elle a publié notamment: La scolarisation des genres littéraires (1802-2010), a codirigé Les fables à l’école au XXIe siècle. Quelles perspectives didactiques? On peut citer parmi ses articles: «Construction d’un ʺobjet didactiqueʺ: l’écriture d’invention au collège et au lycée. Compte rendu d’une recherche en cours»; «La dissertation: un genre scolaire argumentatif? Perspective historique», et «Le manuel scolaire, un terrain de recherches en didactique? L’exemple des corpus scolaires» 11.

Jean-Louis Dufays est professeur à la Faculté de philosophie, art et lettres de l’Université catholique de Louvain. Il a publié notamment Stéréotype et lecture. Essai sur la réception littéraire. Il a coécrit avec L. Gemenne et D. Ledur Pour une lecture littérature. Histoire, théories, pistes pour la classe et a dirigé le volume collectif Enseigner et apprendre la littérature, pour quoi faire? Sens, utilité, évaluation. Il est l’auteur de nombreux articles dont «La lecture littéraire, des pratiques enseignantes aux modèles théoriques» 12.

Manon Hébert est professeure au département de didactique de l’Université de Montréal. Sa thèse, soutenue en 2003 et non publiée à ce jour, s’intitulait Co-élaboration du sens dans les cercles littéraires entre pairs en première secondaire: une étude des relations entre les modalités de lecture et de collaboration. Outre de nombreux articles et chapitres d’ouvrages collectifs, tels que «Analyse des interactions dans le travail de co-interprétation au collège: une perspective didactique» et «Lire, commenter, discuter un même roman au primaire et au secondaire: quelles différences?», elle a également codirigé avec L. Lafontaine, Littératie et inclusion. Outils et pratiques pédagogiques 13.

Bernard Lahire est professeur de sociologie à L’ENS Lyon et directeur de l’équipe Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations du Centre Max-Weber du CNRS. Il a publié notamment Culture écrite et inégalités scolaires. Sociologie de l’«échec scolaire» à l’école primaire; Tableaux de familles. Heurs et malheurs scolaires en milieux populaires; L’invention de l’illettrisme. Rhétorique publique, éthique et stigmates, ou encore La raison scolaire. École et pratiques d’écriture, entre savoir et pouvoir et Ce qu’ils vivent, ce qu’ils écrivent. Mises en scène littéraires du social et expériences socialisatrices des écrivains, ainsi que de nombreux articles dont, récemment: «Pour une sociologie de la littérature» 14.

Brigitte Louichon est professeure à la Faculté d’Éducation de l’Université Montpellier 2. Elle a publié notamment Romancières sentimentales (1794-1825) et La littérature après coup. Elle a dirigé avec A. Rouxel Du corps scolaire à la bibliothèque intérieure. Parmi ses articles, on compte «La lecture littéraire est-elle un concept didactique?»; «Définir la littérature patrimoniale» et «Pourquoi il faut continuer à s’intéresser aux manuels scolaires…» 15

Hélène Merlin-Kajman est professeure de littérature française du XVIIe siècle à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, membre de l’Institut Universitaire de France et écrivain. Elle a par ailleurs créé le Mouvement Transitions et dirige sa revue en ligne depuis 2011. Elle a publié notamment Public et littérature en France au XVIIe siècle et L’excentricité académique. Institution, littérature, société mais aussi La langue est-elle fasciste? Langue, pouvoir, enseignement. Plus récemment sont parus deux livres encore: Lire dans la gueule du loup. Essai sur une zone à défendre, la littérature et L'animal ensorcelé: traumatismes, littérature, transitionnalité 16.

Gilles Philippe est professeur de linguistique française à l’Université de Lausanne. Il a publié notamment: Le discours en soi. La représentation du discours intérieur dans les romans de Sartre; Sujet, verbe, complément. Le moment grammatical de la littérature française (1890-1940); Le français, dernière des langues. Histoire d’un procès littéraire. On lui doit, plus récemment, Le rêve du style parfait et French Style: l'accent français de la prose anglaise 17.

Jean-Marie Schaeffer est chercheur au CNRS et Directeur d’études à l’EHESS. Philosophe, il s’est spécialisé dans la théorie de la réception et la philosophie de l’art. il a publié notamment Qu’est-ce qu’un genre littéraire?, Pourquoi la fiction?, Petite écologie des études littéraires. Pourquoi et comment étudier la littérature et L'expérience esthétique 18.

Bernard Schneuwly est Professeur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève. Il a publié notamment Le langage écrit chez l’enfant: la production des textes informatifs et argumentatifs et, avec J. Dolz, Pour un enseignement de l’oral. Initiation aux genres formels à l’école. Avec J. Dolz également, il a codirigé le volume intitulé Des objets enseignés en classe de français. Parmi ses articles, on peut citer «La transposition didactique. Réflexions du point de vue de la didactique du français langue maternelle» et, avec Sandrine Aeby Daghe, «Genres scolaires et genres scolarisés en écriture et pratiques sociales de référence. Le cas de l’école primaire en suisse romande (1830-2010)» 19.

 Soutiens 


Département de Langue et littérature françaises modernes, Université de Genève (UNIGE). 

École de Français langue étrangère, Université de Lausanne (EFLE-UNIL)

Haute École Pédagogique du canton du Valais (HEP-VS)

Haute École Pédagogique du canton de Vaud (HEP-VAUD)

Institut Universitaire de Formation des Enseignants, Genève (IUFE)

Section de Français, Université de Lausanne (UNIL)



 

 

Mentions légales

Toutes les informations, articles et médias disponibles sur transpositio.org et sur facebook.com/Transpositio/ sont, sauf mention contraire, protégés par une licence Creative Common CC BY-NC-ND 3.0 CH (diffusion et reproduction libres avec l'obligation de citer la source et l'auteur; interdiction de toute modification et de toute utilisation commerciale sans autorisation préalable).
Transpositio est propriétaire des droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les autres éléments et contenus accessibles sur transpositio.org ainsi que sur facebook.com/Transpositio.
Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site transpositio.org, quel que soit le procédé utilisé, non conforme aux indications supra est interdite, sauf autorisation écrite préalable.
Transpositio se réserve le droit de ne pas diffuser certains travaux, informations, opinions qui ne correspondraient pas à sa ligne éditoriale ou à son champ d'intérêt, ainsi que celui d'intervenir sur la forme de tous les contenus lors de leur publication.
Transpositio pourra mettre en cause la responsabilité civile et/ou pénale de l’utilisateur, notamment en cas de message à caractère raciste, discriminatoire, calomnieux ou injurieux, quel que soit le support utilisé (texte, image, vidéo, son, etc.).
Transpositio décline toute responsabilité morale, civile et/ou pénale (a) quant aux contenus extérieurs à son domaine transpositio.org, y compris lorsque ces contenus sont rendus accessibles par un lien depuis transpositio.org; (b) quant aux éventuels dommages provoqués sur le matériel de l'utilisateur de transpositio.org par la fréquentation de son domaine ou de tout autre domaine apparenté.
Tout litige en relation avec l’utilisation du site transpositio.org est soumis au droit helvétique.


 

««

Jérôme David: 

Balzac, une éthique de la description, Paris, Champion, 2010;

L’implication de texte. Essais de didactique de la littérature, PU de Namur et éd. Diptyque, 2011;

Spectres de Goethe. Les métamorphoses de la littérature mondiale, Paris, Les Prairies ordinaires, 2011.

UNIGE, Bodmer Lab, Ithaque «Theoria Incognita«

Mathias Ecoeur:

«Des "patrimoines littéraires" aux "patrimoines transmis": l’exemplarité, critère didactique de choix de texte», in M.-F. Bishop et A. Belhadjin (dir.), Les Patrimoines littéraires à l'école, Paris, Honoré Champion, 2015;

«"parce que cela passe dans mes doigts": Barthes et la figure de l’amateur», in C. Coste, S. Douche et E. Marty (dir.),  Barthes et la musique, Actes du colloque tenu à la Fondation Singer-Polignac du 3 au 5 juin 2015, à paraître;

«Barthes alchimiste«, Littérature, n°186, juin 2017, Paris, Armand Colin, pp. 96-111.

Bodmer Lab, UNIGE

Chloé Gabathuler:

La Relation esthétique dans l'enseignement de la lecture de textes littéraires, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016.

HEP-VS, Bodmer Lab, UNIGE,

Raphaël Baroni:

La Tension narrative, Paris, Seuil, 2007;

L'Oeuvre du temps, Paris, Seuil, 2009;

Les Rouages de l'intrigue, Paris, Slatkine, 2017;

«Polyphonies: voix et valeurs du discours littéraire», Etudes de Lettres, n°295, 2014 (codirection);

Arborescence, n°6, «Polyphonies: voix et valeurs du discours littéraire», 2016 (codirection).

UNIL

Chiara Bemporad:

Plurilinguisme et lecture littéraire. Une approche biographique pour la recherche et l’enseignement, Berne, Peter Lang, coll. Theo’crit, 2018 (à paraître);

«Lectures littéraires et appropriation des langues étrangères», Etudes des Lettres, n°4, 2007 (codirection);

«Apprendre les langues: jeux de pouvoir et enjeux identitaires», Langage et Société, n°157, 2016 (codirection).

HEP Vaud

Raphaël Micheli:

L’émotion argumentée. L’abolition de la peine de mort dans le débat parlementaire français, Paris, Cerf, 2010

Les émotions dans les discours. Modèle d'analyse, perspectives empiriques, Bruxelles, De Boeck et Duculot, 2014.

UNINE, HEP Vaud

Anne-Frédérique Schläpfer:

«La patrimonialisation scolaire de la "littérature romande" (1980-2010)» in M.-F. Bishop et A. Belhadjin (dir.), Les Patrimoines littéraires à l'école, Paris, Honoré Champion, 2015, pp. 135-146 (en coll. avec J. David);

Compar(a)ison. An International Journal of Comparative Literature, «Échelles critiques. Le défi transnational des études littéraires», , n°1-2, 2017.

UNIGE

Gaspard Turin:

(codirection) Écritures contemporaines, n°12, «Le Romain contemporain de la famille», Minard, 2016;

Poétique et usages de la liste littéraire. Le Clézio, Modiano, Perec, Genève, Droz, 2017;

«"Entre centre et absence": La fragmentation de l’écriture chez Pascal Quignard», Littérature, n°153, 2009, pp. 86-101;

«Listes perecquiennes et filiation contemporaine: entre hybris et mélancolie», Cahiers Perec, n°11, 2011

«Rire en Quignardie: pour une lecture posturale», L'Esprit créateur, vol. 52, n°1, printemps 2012,  pp. 70-82.

«Hybris et Némésis», Europe, n°1026, octobre 2014, «Éric Chevillard»;

«Présence humaine ou l’envers du roman», Cahiers de l'Herne, 2017, «Michel Houellebecq», pp. 307-312.

UNIL

Noël Cordonier:

«Pour une didactique interculturelle en langue française, indépendante des notions de francophonie, d’identité et peut-être même de littérature» in Les littératures francophones, quels apports, quelles perspectives pour la didactiques du français?, sous la dir. de A. Séoud, Tunis, Sahar, 2007, pp. 111-123;

«Extension du domaine de la littérature, de son étude à l’Université à son enseignement à l’École», in Cahiers de l’ILSL, n°27, pp. 47-59, 2013;

«Les corpus académiques de littérature mesurés à leur usage dans les formations d’enseignants et dans l’enseignement secondaire: d’un cas local et suisse à des perspectives générales et francophones» in B. Louichon & A. Rouxel (dir.), Du corpus scolaire à la bibliothèque intérieure, PU Rennes, 2010;

Enseigner la littérature au début du XXIe siècle: enjeux, pratiques, formation, Peter Lang, 2015 (codirection).

Bertrand Daunay:

La paraphrase dans l’enseignement du français, Peter Lang, 2002;

Les blagues à PISA. Le discours sur l'école d'une institution internationale, Éditions du Croquant, 2016 (cosigné avec Daniel Bart);

«Le sujet lecteur: une question pour la didactique du français», in Le français aujourd’hui, n°57, pp. 43-51, 2007;

«État des recherches en didactique de la littérature: note de synthèse», in Revue française de pédagogie, n°159, pp. 139-189, 2007.

Nathalie Denizot:

La scolarisation des genres littéraires (1802-2010), Peter Lang, 2013;

Les fables à l’école au XXIe siècle. Quelles perspectives didactiques?, Presses Universitaires de Namur, 2016;

«Construction d’un ʺobjet didactiqueʺ: l’écriture d’invention au collège et au lycée. Compte rendu d’une recherche en cours» in Les Cahiers Théodile, n°4, pp. 81-101, 2004;

«Genres littéraires et genres textuels dans la discipline français» in Pratiques, n°145-146, pp. 211-230, 2010;

«La dissertation: un genre scolaire argumentatif? Perspective historique» in Pratiques, n°157-158, pp. 165-176, 2013.

Jean-Louis Dufays:

Stéréotype et lecture. Essai sur la réception littéraire, Mardaga, 1994;

Pour une lecture littérature. Histoire, théories, pistes pour la classe, De Boeck, 2005 (cosigné avec L. Gemenne et D. Ledur);

Enseigner et apprendre la littérature, pour quoi faire? Sens, utilité, évaluation, PU Louvain, 2007 (direction);

«La lecture littéraire, des pratiques enseignantes aux modèles théoriques», in Lidil, vol. 37, 2006, pp. 79-101).

Manon Hébert:

«Analyse des interactions dans le travail de co-interprétation au collège: une perspective didactique», in Interactions dans le groupe et apprentissages, C. Le Cunff et M.-A. Hugon (dir.), PU de Nanterre, 2011;

«Lire, commenter, discuter un même roman au primaire et au secondaire: quelles différences?», Revue des sciences de l'éducation, n°391, 2013, pp. 119–146.

Littératie et inclusion. Outils et pratiques pédagogiques, PU du Québec, 2011 (codirection).

Bernard Lahire:

Culture écrite et inégalités scolaires. Sociologie de l’«échec scolaire» à l’école primaire, PU de Lyon, 1993;

Tableaux de familles. Heurs et malheurs scolaires en milieux populaires, Gallimard/Seuil, 1995;

L’invention de l’illettrisme. Rhétorique publique, éthique et stigmates, La Découverte, 1999;

La raison scolaire. École et pratiques d’écriture, entre savoir et pouvoir, PU Rennes, 2008;

Ce qu’ils vivent, ce qu’ils écrivent. Mises en scène littéraires du social et expériences socialisatrices des écrivains, Édition des archives contemporaines, 2011;

«Pour une sociologie de la littérature», Idées économiques et sociales, n°186, 2016.

Brigitte Louichon:

La Littérature après coup, PU Rennes, 2009;

Romancières sentimentales (1794-1825), PU de Vincennes, 2010;

Du corps scolaire à la bibliothèque intérieure, PU Rennes, 2009 (codirection);

«La lecture littéraire est-elle un concept didactique?» in B. Daunay, Y. Reuter et B. Schneuwly (dir.), Les Concepts et les méthodes en didactique du français, PU Namur, 2012;

«Définir la littérature patrimoniale», in I. de Peretti et B. Ferrier (dir), Enseigner les «classiques» aujourd’hui. Approches critiques et didactiques, Peter Lang, 2012.

Hélène Merlin-Kajman:

Public et littérature en France au XVIIe siècle, Les Belles Lettres, 1994;

L’excentricité académique. Institution, littérature, société, Les Belles Lettres, 2001;

La langue est-elle fasciste? Langue, pouvoir, enseignement, Le Seuil, 2003;

Lire dans la gueule du loup. Essai sur une zone à défendre, la littérature, Gallimard, 2016;

L'animal ensorcelé: traumatismes, littérature, transitionnalité, Ithaque, 2016.

Mouvement Transitions

Gilles Philippe:

Le discours en soi. La représentation du discours intérieur dans les romans de Sartre, Honoré Champion, 1997;

Sujet, verbe, complément. Le moment grammatical de la littérature française (1890-1940), Gallimard, 2002;

Le français, dernière des langues. Histoire d’un procès littéraire, PUF, 2010;

Le rêve du style parfait, PUF, 2013;

French Style: l'accent français de la prose anglaise, Les Impressions nouvelles, 2016.

Jean-Marie Schaeffer:

Qu’est-ce qu’un genre littéraire?, Le Seuil, 1989;

Pourquoi la fiction?, Le Seuil, 1999;

Petite écologie des études littéraires. Pourquoi et comment étudier la littérature, Éditions Thierry Marchaisse, 2011;

L'expérience esthétique, Gallimard, 2015.

Bernard Schneuwly:

Le langage écrit chez l’enfant: la production des textes informatifs et argumentatifs, Delachaux et Niestlé, 1988;

Pour un enseignement de l’oral. Initiation aux genres formels à l’école, ESF, 1998 (cosigné avec J. Dolz);

Des objets enseignés en classe de français, PU Rennes, 2009 (codirection);

«La transposition didactique. Réflexions du point de vue de la didactique du français langue maternelle», in A. Dias-Chiaruttini et C. Cohen-Azria (dir.), Théories – didactiques de la lecture et de l'écriture: Fondements d'un champ de recherche en cheminant avec Yves Reuter, PU du Septentrion, 2017;

«Genres scolaires et genres scolarisés en écriture et pratiques sociales de référence. Le cas de l’école primaire en suisse romande (1830-2010)», in Recherches, n°65, 2016, pp. 163-175.

Sur Facebook